Entrepreneurs VS Intelligence Artificielle

23 Oct 2017 | Corporate & associe

 

Entrepreneurs Versus Intelligence Artificielle

 

L’ubérisation est juste une phase.

Le monde en a beaucoup parlé. Votre secteur va être uberisé et bla bla bla.

Oui sûrement mais il s’agit d’une phase.  Passé ce cycle « C2C », nous découvrirons le « IA2C » et la grande question est de savoir si nous le franchirons.

 

Une simple phase vers l’IA2C ?

 

Oui, l’ubérisation a seulement remplacé le « chauffeur ».  Elle propose un service presté par Monsieur Tout Le Monde qui le temps d’un instant, via une App, est devenu taximan, chef cuisinier, jardinier et demain, comptable ou manager. Un modèle B2C s’est transformé en C2C. A priori, il n’y a pas de destruction de jobs, il y a seulement une destruction de marge basée sur un principe économique classique : on augmente l’offre.

La disruption vient juste de commencer.  L’ordre bien établi des chauffeurs de taxis et plus généralement, du B2C, ne reviendra pas en arrière.  Cette relation est finie.  Nous sommes rentrés dans l’ultralibéralisme. Tout est louable, tout est vendable, à tout moment et partout à la fois.  La disruption va se prolonger et continuera de croitre de plus en plus vite.  La voiture sans chauffeur arrivera.  Le logiciel comptable sans comptable aussi.  L’innovation a accéléré. L’homo erectus a peut-être mis 1,4 million d’année avant de maitriser le feu et nous, aujourd’hui, en moins de 10 ans, nous sommes passés de l’Iphone à la Tesla.

Et demain ?

L’intelligence artificielle rencontrera la robotisation automatisée et votre « Siri », intelligent et sans ingénieur, vous enverra une voiture, robotisée et sans chauffeur : IA2C.

Seriez-vous prêts en tant que parents à déléguer votre rôle à Siri ?

 Couverture The New Yorker

Couverture The New Yorker du 23 octobre 2017

Siri n’est peut-être pas votre ami

 

Il est amusant de lancer un sujet à ce point universel tel que la remise en question de l’être humain en tant qu’être humain. Autrement dit, nous, Humains, quelle sera notre valeur ajoutée demain sur Terre ?

Cela nous rappelle ce passage dans Matrix où les hommes sont enfermés dans des millions de petits cocons et servent de piles aux machines. La réalité de demain ne sera peut-être pas très différente sauf que ces mêmes hommes pourront twitter toute la journée et se faire livrer des colis jusqu’à ce même petit cocon payé par une indemnité universelle.

On se réveille ?

Stratégiquement parlant, faut-il développer des compétences complémentaires à l’IA ?

IBM prédisait que les ordinateurs auraient la capacité de réflexion de l’être humain en 2020. On y est. Quid en 2050 ? Cette même IA sera-t-elle capable de travailler avec l’homme ou le verra-t-elle comme un concurrent démodé ? By the way, maintenant qu’il existe l’éclairage LED, vous achetez encore beaucoup de bougies ?

La question ne vous préoccupe pas ?  Je suis au regret de vous dire que vous avez déjà perdu votre job.

Quel est notre « unfair advantage » sur la machine ?  On en a pas mal. Soyons positif. Le problème est d’en prendre conscience. Je pense à l’adaptabilité, la détermination, la créativité, l’audace ou encore l’intuition.  N’est-il pas venu le temps de les encourager ?

Chez L.G., les qualités clefs à développer sont l’excellence et la pluridisciplinarité.  Ce sont les premiers mots sur notre site web et ils occupent toute notre attention.  Un confrère m’a mentionné que c’était quelque peu prétentieux.  Je lui ai répondu qu’au contraire, c’était un constat.  Seul ce niveau de maitrise pourra perdurer et combattre l’IA. En 2013, Tyler Cowen dans son livre « Average is over » expliquait que l’excellence était le minimum à atteindre.  Etre moyen n’est plus suffisant. On est loin de l’arrogance, c’est de la survie. Nous sommes obligés à devenir plus rapides et plus malins. Nous sommes raisonnablement contraints à refaire fonctionner notre cerveau.

C’est une époque merveilleuse pour les entrepreneurs romantiques car nous sommes à l’aube de nouvelles opportunités. C’est un véritable « reset » de l’humanité.

Les entrepreneurs qui imagineront un business qui remettra le cerveau de l’être humain au travail créeront des milliards d’emplois et ils feront mieux que changer le monde, ils le sauveront.

 

Ecrit par Olivier GUILLAUME - Founding Partner © Cabinet Lieutenant Guillaume

A propos de Lieutenant Guillaume

Le cabinet Lieutenant Guillaume est spécialisé dans l\'aide aux starters, c\'est-à-dire aux créateurs d\'entreprise dont la société n\'est pas encore constituée. Passionné, nous nous efforçons de donner accès à des formations pointues aux jeunes entrepreneurs.

About LG