La monétisation des données

30 Apr 2019 | Corporate & associe

 

Tout d’abord, que sont les données ?

Les données sont connues comme des renseignements avec lesquels on peut fonder un raisonnement ou trouver une solution aux problèmes. Elles peuvent aussi correspondre à des résultats d’observations ou d’expériences. Elles peuvent être personnelles (âge, lieu de naissance, nom de famille...) mais aussi statistiques (combien de clients dans tel magasin, nombre de voitures qui passent dans telle rue…) et de bien d’autres types. Elles sont des sources très utiles pour qu’une entreprise puisse se développer et améliorer son service. Mais à la fois, l’organisation doit consacrer beaucoup de temps afin de les récolter, ne serait-ce pas une bonne idée de les acheter ?

De nos jours, la vente de données est devenue un mode de financement important pour les services d’internet. Il est facile aux moteurs de recherches d’identifier les centres d’intérêts des utilisateurs et de les lier entre eux afin de connecter les données personnelles. Cependant cela entraine une véritable question au niveau de la confidentialité des données et le droit des personnes.

 

La monétisation des données

 

La monétisation des données est une démarche où une entreprise/organisation revend des données à un tiers. Ce sont des données que l’organisation a elle-même collectées ou produites, et surtout c’est elle qui en est le propriétaire. Dans notre société actuelle, nous travaillons avec un grand nombre de données dans un environnement connecté et de plus en plus digital. En plus d’une revente de données, cette démarche s’inscrit aussi dans l’idée d’une valorisation.

Une différence à prendre en compte !

La monétisation : elle se concentre sur la vente de données au niveau de la commercialisation de données brutes et parfois de services. Alors que la valorisation des données se consacre elle à la performance liée aux données. Comme par exemple, la performance marketing ou commerciale, ou bien la performance opérationnelle et financière.

 

La valorisation des données

 

La valorisation des données permet une amélioration des processus ; il existe pour l’instant deux types de valorisation : au niveau interne et au niveau externe.

Au sein d’une même organisation, au niveau interne, se crée des collaborations entre les différentes entités pour mettre en commun ces données récoltées. Afin que tout le monde puisse en tirer profit, il est nécessaire de clarifier les rôles de ces données. Les producteurs doivent connaitre leurs responsabilités et communiquer sur leur manière de les classer, en fonction par exemple d’une certaine typologie compréhensible par les membres de l’organisation.

Au niveau externe, les données deviennent le plus souvent payantes. Ces données peuvent enrichir l’analyse de l’organisation, mais il faut faire attention à la véracité de celles-ci. Il existe aujourd’hui des plateformes de vente de données comme Dawex (https://www.dawex.com/fr/).

 

Les impacts au niveau financier et juridique

 

Dans la sphère de la finance, les entreprises doivent aussi faire face au développement du digital. Nous allons voir comment le partage des données peut améliorer le monde de la finance d’entreprise. Par exemple, vis-à-vis des fraudes et de la prévention, les données seront produites en interne et pourront être croisées avec l’open data. Par une étude de différents modèles, les données pourront servir à identifier à l’aide d’alertes les actions frauduleuses, les mauvais clients ou même les pannes grâce à une visualisation de l’état du matériel. Ce type de démarche permettra d’anticiper et/ou de détecter les fraudes et/ou les disfonctionnements.

De plus, en croisant plusieurs données, une organisation pourra prévoir et se projeter plus facilement. Dans le monde industriel par exemple, à l’aide d’une prédictibilité au niveau des volumes afin d’anticiper une situation de sous-quantité ou de sur-quantité de produits. De plus, par les données internes et externes, l’entreprise pourra alors construire un modèle prévisionnel liant l’historique de l’entreprise, les données du marché de la concurrence et les facteurs exogènes.

Juridiquement, la monétisation des données pose un problème crucial vis-à-vis de la protection de la vie privée. Il ne faut pas oublier que pour pouvoir « commercialiser » des données, il faut en être le producteur/propriétaire. En tant que professionnel, il est important d’informer les personnes sur la façon dont les données sont traitées et sur la finalité de leurs informations.

Les réglementations dans tout ça ?

Il existe un ensemble d’obligations regroupées dans le RGPD, pour « Règlement Général sur la Protection des Données », il s’agit d’un règlement européen applicable dès le 25 mai 2018 sur la protection des données pour les résidents de l’union européenne. Ce règlement porte sur la mise en place d’une gouvernance sur la protection, la sécurité et la transparence d’utilisation des données personnelles. Le non-respect de ce règlement coûtera à l’entreprise fautive une amende de 20 millions d’euros (pour les PME) ou 4% du chiffre d’affaire global du groupe (pour les grandes entreprises).

 

Au niveau de l’entreprise

 

Puisque les données deviennent aujourd’hui recherchées et même monétisées, les entreprises vont devoir faire face à de nouveaux challenges. Comme par exemple, la création de nouveaux postes dans les entreprises afin de réaliser la gestion de données en tant que chief data officer, data analyst ou data scientist… L’entreprise et son management devront alors comprendre que la donnée a de la valeur. Mais comment identifier sa valeur ? Qui va la déterminer ? De quelle manière ?

Ainsi,  la monétisation des données reste aujourd’hui un débat complexe et technique, il est compliqué de savoir à qui finalement appartiennent les données collectées. Malgré le fait qu’elle permette une optimisation des processus et qu’elle soit facilitée par les progrés digitaux, elle se heurte à des obstacles humains et juridiques.

 

Ecrit par Marie Cabero - Junior Associate © Cabinet Lieutenant Guillaume

Le 30/04/2019

 

Sources utilisées :

https://www.definitions-marketing.com/definition/monetisation-des-donnees/
http://fonctionfinance.sia-partners.com/20180415/valoriser-et-monetiser-les-donnees-pour-optimiser-la-performance
https://instinctbusiness.com/idees-tpe-pme/monetisation-des-donnees/
https://www.ledieu-avocats.fr/la-monetisation-des-donnees-personnelles/?fbclid=IwAR05W0fIB1w2Wu9twyuHo8w3xTxrW2ecDXuDtlkND9VoNsZhKx9q382qzoU

A propos de Lieutenant Guillaume

Le cabinet Lieutenant Guillaume est spécialisé dans l\'aide aux starters, c\'est-à-dire aux créateurs d\'entreprise dont la société n\'est pas encore constituée. Passionné, nous nous efforçons de donner accès à des formations pointues aux jeunes entrepreneurs.

About LG