Pyramide de Ponzi et bulle spéculative : Méfiez-vous lorsque vous investissez

19 Feb 2019 | Corporate & associe

1.     L’arnaque du système pyramidal de Ponzi

 

Le concept de la pyramide de Ponzi est un système financier frauduleux, utilisant la crédulité (même la naïveté) de certains spéculateurs. Il doit son nom à Charles Ponzi, le célèbre escroc, connu en 1919. Ce dernier est devenu millionnaire en six mois en mettant en place une arnaque basée sur le principe pyramidal à Boston grâce à son entreprise d’investissement, la Securities Exchange Company.  Des dizaines de milliers de personnes ont investi près de 15 millions de dollars en spéculant sur des timbres, les coupons réponses internationaux (International Postal Reply Coupon), avec la promesse de profits miraculeux. Cependant, Ponzi doit tricher, puisque seuls 27 000 coupons réponses sont en circulation alors que 160 millions sont nécessaires pour pouvoir tenir une telle promesse de rendement. Le principe de sa pyramide consistait à verser les apports des nouveaux entrants dans la pyramide en guise de revenus aux anciens déposants. Afin d’avoir toujours plus de nouveaux entrants pour pouvoir continuer de financer son système, il accordait des intérêts supplémentaires à ceux qui parvenaient à parrainer de nouveaux souscripteurs de fond. Ainsi, tant que les souscripteurs ne revendent pas leur investissement en masse et que les nouveaux entrants sont assez nombreux pour payer les intérêts des autres, le système pyramidal fonctionne. Pour autant, plus la pyramide s’étend, plus elle devient compliquée à gérer, puisqu’il va falloir de plus en plus de fonds pour rémunérer les anciens. On fait alors face à une bulle spéculative qui risque d’éclater à tout moment.

Le concept de système pyramidal sera repris par la suite pour illustrer les fausses promesses du monde de la finance, et la crédulité des investisseurs inconscients des risques pour des bénéfices exceptionnels, faciles et rapides, comme Madoff à Wall Street.

 

2.     La naissance d’une bulle spéculative

 

 

Une bulle spéculative peut aussi être qualifiée de « bulle économique », « bulle financière », « bulle de marché » ou « bulle de prix ». Bien que chaque bulle économique se distingue par certains aspects, elle suit généralement le même schéma. Elle se définit comme une hausse excessive, artificielle et bien souvent irrationnelle des cours d’un ou plusieurs actifs sur le marché due à la spéculation. Cette bulle se nourrit d’elle-même, c’est-à-dire que l’envolée d’un cours va attirer de nouveaux investisseurs sur le marché, alimentant et accélérant ainsi la hausse du cours. Nous pouvons nous appuyer sur la loi de l’offre et de la demande pour illustrer notre propos. Puisque la demande est largement supérieure à l’offre, le cours des prix monte en flèche. Le prix d’échange du ou des actifs est survalorisé par rapport à sa valeur financière réelle ou intrinsèque. Les investisseurs vont surestimer les plus-values réalisées (rendement attendu) sur leurs actifs et sous-estimer les risques inhérents à une spéculation exagérée. Les spéculateurs poussés par leur soif de rentabilité n’ont pas conscience qu’une bulle se crée. La situation pose problème lorsque ces derniers prennent conscience qu’un sommet a été atteint. La bulle éclate… Le cours des actifs va chuter brutalement, engendrant une panique générale. Une course pour revendre le plus rapidement ses actifs et sauver ses plus-values va alors s’amorcer. Les moins rapides se retrouveront ruinés. Aussi, plus la bulle est grosse, plus le prix des actifs est surestimé, plus l’impact de l’éclatement de cette bulle sera lourd de conséquences.

En creusant un peu dans l’histoire, on retrouve de nombreux cas de bulle financière. Par exemple, la célèbre tulipomanie en Hollande décrit un emballement (plus de 3 000% de progression) puis un effondrement de 99% du marché des tulipes. Par la suite, le marché retrouvera un prix d’équilibre.

Autre bulle, cette fois la bulle immobilière américaine. La plus grande pyramide s’écroula entraînant par la suite la crise des subprimes de 2007 et la crise financière de 2008. La crise des subprimes est aussi le fruit d’une arnaque pyramidale construite sur des produits financiers créés à partir des crédits immobiliers de ménages américains à revenus modestes voire très modestes.

Les bulles spéculatives ne datent pas d’hier, ce sont des cercles vicieux dans lesquels nous retombons bien souvent. Les bénéfices faciles et rapides attirent et beaucoup n’y résistent pas. En effet, lors de l’éclatement d’une bulle, à condition de se retirer au moment opportun, il est possible de faire d’importants bénéfices.

Récemment, nous avons pu assister à un emballement du marché des crypto-monnaies. Serait-ce la nouvelle bulle spéculative ? Les premiers ont investi dans une technologie révolutionnaire et prometteuse. Les médias et la presse s’en sont mêlés, faisant mousser la popularité de ces nouvelles formes de monnaies et attirant d’autres spéculateurs. Basé sur le même mécanisme de la fameuse bulle, le cours des crypto-monnaies (et principalement du Bitcoin) a suivi une belle progression depuis sa création. Mais depuis septembre 2017 (comme expliqué plus tôt), nous avons assisté à une ascension fulgurante et excessive de son cours jusqu’à la mi-décembre et à sa chute fracassante depuis. Espérons que cette bulle n’aura pas le même impact que celle immobilière...

 

 

 

Ecrit par Jennyfer ANNON - Junior Associate © Cabinet Lieutenant Guillaume

Le 19/02/2019

A propos de Lieutenant Guillaume

Le cabinet Lieutenant Guillaume est spécialisé dans l\'aide aux starters, c\'est-à-dire aux créateurs d\'entreprise dont la société n\'est pas encore constituée. Passionné, nous nous efforçons de donner accès à des formations pointues aux jeunes entrepreneurs.

About LG

Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h