Start-up way of life 2.0

09 Jul 2019 | Corporate & associe

En 2018, un total de 100.113 nouvelles entreprises ont vu le jour en Belgique selon l’Atlas des créateurs 2019 de Graydon. C’est la première fois qu’un tel nombre d’entrées est ainsi atteint.

De nouvelles start-up voient le jour quotidiennement, pourquoi ne serait-ce pas à la vôtre de naître aujourd’hui?

Si vous avez une idée et souhaitez la concrétiser, ou si vous avez créé votre entreprise depuis peu, cet article vous aidera à mieux comprendre les phases de développement d’une startup afin de réagir en conséquence et être prêt à toute éventualité.

 

Tout commence par une idée…

 

 Avant de vous lancer, il vous faut préparer une ébauche de business model, projeter votre idée sur le marché, voir à quelle demande votre entreprise répond et quelle est la cible de votre produit/service.
Une fois le business model fait, il faut que votre idée prenne vie, qu’elle se matérialise enfin. Créez des prototypes différents les uns des autres et testez-les auprès de votre entourage et de clients potentiels. Faites des mises en situation pour tester à la fois votre entreprise et vous-même. Sélectionnez les meilleurs prototypes et modifiez-les en fonctions des résultats que vous obtenez ; c’est la méthode du « A/B testing ».

N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus et laissez libre court à votre créativité au moment de l’élaboration des prototypes. C’est le meilleur et le dernier moment pour faire des erreurs !

Vous pensez la première étape finie ? Point du tout ! 
N’oubliez pas que nous vivons aujourd’hui dans un monde hyper connecté, la communication sera votre pierre angulaire. Prévoyez un budget communication et n’hésitez pas à partager votre avancée sur les réseaux et participer à des forum ou concours de start-up pour vous faire connaitre et vous créer une communauté.

Vous êtes maintenant habillés, chaussures lassées et échauffés. Le compte à rebours a commencé annonçant le début de la course. Voilà qu’arrive la phase de lancement de votre start-up.

 

 

3,2,1 Partez !

 

Tout nouveau projet nécessite un financement plus ou moins important selon le produit ou service proposé. Le conseil que l’on a à vous donner est d’éviter de vous endetter. Si vous arrivez à générer des revenus dès le début, privilégiez le « bootstrapping », c’est-à-dire l’utilisation de vos propres ressources.

Faites aussi appel à des investisseurs extérieurs, nommés « business angels».

On est d’accord, ce n’est pas une mince affaire mais c’est sans l’ombre d’un doute le meilleur moyen de disposer d’un minimum de liberté financière.

Vous vous placez dans une logique d’économie où votre ligne directrice est de réaliser le plus de ventes possible tout en déboursant le moins possible. Essayer donc d’économiser de l’argent et de générer un maximum de chiffre d’affaires.

 

 Une fois arrivés là vous devez, comme en pleine course, avoir trouvé le bon rythme et les bons gestes à adopter pour arriver à la ligne d’arrivée. Vous n’êtes pas à court de souffle, l’objectif maintenant est d’atteindre vos objectifs et de gagner cette course.

 

Passer au niveau supérieur

 

Votre entreprise, tout comme un enfant, évolue. Elle grandit et a besoin de s’adapter aux nouvelles demandes sur le marché, aux nouvelles tendances et technologies. Évitez de stagner ! Au risque de voir votre activité chuter.  

Une fois que vous commencez à devenir stable, il faut vous concentrer sur le développement de votre entreprise. 
Standardisez vos processus afin de gagner du temps. Vous pouvez accélérer votre développement en participant à des crowdfunding et autres levées de fonds. 
Investissez dans des solutions vous permettant d’améliorer votre produit ou service.

 

Et ensuite ?

 

Le terme « startup » ne s’applique plus à votre entreprise lorsque vous avez un modèle économique établi, viable et stable. Vous devenez donc une entreprise en croissance avec de nouveaux besoins et de nouveaux objectifs. Allez conquérir de nouveaux marchés, diversifiez votre offre de produits. Que cette idée ne vous effraye pas, mais vous pouvez même penser à vendre votre entreprise et en racheter une autre.

 

Vous êtes seul maître de votre destin et vous en savez maintenant plus sur le lancement d’une start-up, que comptez-vous faire à présent ?

 

 

Écrit par Sebastien Lory, mis à jour par Claire Thomas - Junior Associates © Cabinet Lieutenant Guillaume

Le 09/07/2019

A propos de Lieutenant Guillaume

Le cabinet Lieutenant Guillaume est spécialisé dans l\'aide aux starters, c\'est-à-dire aux créateurs d\'entreprise dont la société n\'est pas encore constituée. Passionné, nous nous efforçons de donner accès à des formations pointues aux jeunes entrepreneurs.

About LG